Champs électromagnétiques, évaluer et prévenir les risques en entreprises

Champs Electro MagnétiquesUn salarié est exposé dans son entreprise à une multitude d’ondes électromagnétiques générés par : 

  • Les téléphones sans fil ou portables (DECT, GSM, 3G, 4G…), les bornes et les objets communicants (wifi, Bluetooth) et les télécommandes (stores, volets, portes…), 
  • les éclairages, les automatismes, les variateurs de puissance, les fours micro-ondes et les équipements électrotechniques de puissance.

L’employeur doit analyser les risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques et mettre en place des mesures de protection et de prévention, dès lors que l’exposition des travailleurs atteint les limites fixées.

 

Quelle réglementation s’applique pour la protection des travailleurs ?

Afin de protéger la santé et la sécurité de chaque travailleur, la directive n° 2013/35/UE du 26 juin 2013 vise à prévenir l’ensemble des effets biophysiques connus, directs et indirects, produits par les champs électromagnétiques. Elle a été transposée en France par le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux champs électromagnétiques.

 

En quoi consiste l’analyse de risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

La démarche consiste à réaliser une évaluation générale des risques.  Il s’agit de :

  • répertorier les champs électromagnétiques sur le lieu de travail,
  • évaluer ces champs sur une base documentaire,
  • vérifier que les Valeurs Limites d’Exposition (VLE) sont respectées.
     

Que faire lorsqu’une évaluation générale des risques ne permet pas de garantir que le niveau d’exposition des travailleurs est inférieur aux Valeurs Limites d’Exposition (VLE) ?

Il est souvent  nécessaire de réaliser une évaluation spécifique . Elle consiste à :

  • mesurer les champs électromagnétiques sur site,
  • analyser le poste de travail en production et en maintenance,
  • rechercher l’exposition maximale,
  • déterminer les Valeurs Déclenchant l’Action (VDA).

Lorsque les valeurs limites sont dépassées, il faut définir des actions de réduction de l’exposition  (éloignement, barrière) ou d’amélioration de la performance des équipements.

 

Quels sont les effets sur la santé retenus dans la directive n°2013/35/UE ?

Les valeurs limites d’exposition sont définies sur la base de considérations biophysiques et biologiques, notamment sur la base des effets directs aigus et à court terme scientifiquement bien établis,
c’est-à-dire des effets thermiques et la stimulation électrique des tissus.

 

Y-a-t-il des formations aux risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

Oui, une formation est recommandée dans les cas suivants :

  • lorsque l’évaluation ne démontre pas que les Valeurs Limites d’Exposition (VLE) ne sont pas dépassées et que tout risque pour la sécurité peut être exclu ;
  • s’il s’avère impossible d’établir de manière fiable, en fonction d’informations facilement accessibles, que les VLE sont respectées.

 

Quels équipements sont concernés ?

Il s’agit des équipements qui rayonnent intentionnellement un champ électromagnétique mais également des équipements qui intègrent des composants électrotechniques de puissance. Si vous ne le savez pas, SOCOTEC vous propose une analyse générale des risques.
 

Comment SOCOTEC peut-il vous accompagner ?

Nous vous proposons :

  • une analyse générale des risques qui identifie les équipements connus pour leur rayonnement et confirme ceux dont le niveau de rayonnement est faible,
  • une évaluation spécifique des risques qui intègre des mesures sur site,
  • une formation des salariés aux risques liés à l’exposition au champ électromagnétique.