Construction

Economie circulaire : favoriser le réemploi des matériaux de construction

ven 29/01/2021 - 15:20

Dans la palette des mesures contre le changement climatique, l’économie circulaire fait partie des solutions de long terme. Plus qu’un vœu pieu, elle est aujourd’hui mentionnée dans les objectifs des réglementations environnementales. Elle induit des changements en profondeur, mais qui seront à terme bénéfiques à tous les niveaux.

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert

Parmi les causes du dérèglement climatique, on trouve la surconsommation des ressources et un gaspillage presque institutionnalisé. L’économie circulaire se propose de revoir en profondeur nos modes de fonctionnement afin de parvenir à une gestion sobre et efficace de nos ressources.

La notion d’économie circulaire adaptée aux modes constructifs est apparue dans le corpus réglementaire avec la loi anti-gaspillage publiée en décembre 2020. Elle positionne la logique de réemploi des matériaux et de recyclage comme des facteurs clés dans l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone.

Envisager différemment le cycle de vie des matériaux

Comme son nom le laisse entendre, l’économie circulaire se fonde sur une approche englobant l’entièreté du cycle de vie d’une ressource ou d’un matériau, de son approvisionnement jusqu’à son recyclage. Pour y parvenir il est indispensable que l’ensemble des acteurs de la filière œuvrent dans le même sens, de l’approvisionnement et son intégration à la conception du projet, jusqu’à la prolongation de la durée de vie du matériau pour aboutir à son recyclage. A chaque étape les questions de l’origine et de la pérennité du matériau doivent se poser.

La mise en place de ce cercle vertueux induit une remise en question en profondeur de l’approche linéaire traditionnelle. Pour fonctionner cette évolution des pratiques doit être enclenchée de façon transverse, elle requiert une participation de l’ensemble des acteurs de la chaîne. Les changements de comportement de l’offre et de la demande doivent prendre effet à tous les niveaux, afin de limiter le poids du rôle final de la filière de gestion des déchets. Concrètement cette nouvelle coordination de la chaîne de valeurs devra passer par des partenariats entre les différentes parties prenantes, qui seront à termes bénéfiques y compris sur le plan de la rentabilité.

 

economie-circulaire.

Accompagner la transition

Si la loi anti-gaspillage encourage l’économie circulaire, à ce jour aucune obligation formelle n’a été établie. On ne prend cependant pas trop de risque à parier que ces pratiques seront progressivement valorisées puis systématisées. Les acteurs des normes et certifications environnementales ont d’ailleurs commencé un travail de formalisation d’objectifs à atteindre. Il est ainsi d’ores et déjà possible d’intégrer des exigences de recyclage et de réemploi en suivant les normes CERQUAL-NF Habitat HQE ou PRESTATERRE – BEE, ou encore dans le cadre d’une démarche HQE ou BREEAM.

Un changement de cette ampleur repose sur la confiance. De nombreux acteurs du secteur se mobilisent pour préparer le terrain de cette transition. Ils se regroupent notamment dans l’association Booster du réemploi. Les bureaux de contrôles endossent un nouveau rôle d’attestateur des matériaux réemployés. Ils analysent les performances du matériau réemployé et valident qu’elles sont au même niveau que celles de son équivalent neuf. Cette attestation permet de rassurer toute la chaîne des parties prenantes, en commençant par les assureurs. Le travail a démarré sur des matériaux simples, de second œuvre, et s’élargira progressivement à des éléments plus complexes, aux exigences de solidité et de sécurité plus importantes.

SOCOTEC se positionne donc en acteur proactif du développement de l’application de la logique d’économie circulaire dans le secteur de la construction. Au-delà de son rôle d’attestateur, son expertise en immobilier durable en fait un partenaire de choix pour accompagner ce changement. Nos experts pourront vous orienter sur les leviers à actionner en priorité et les bons partenariats à développer. Plus ce changement sera anticipé, plus les bénéfices se feront rapidement ressentir.

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert
Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC
   
   
   
   
   
   
   
   

Ajouter un commentaire