1 /

    Infrastructures

    Infrastructures sous surveillance

    ven 22/07/2016 - 14:37

    Complémentaires aux inspections visuelles, les solutions de surveillance des ouvrages permettent d’étudier leur état de santé et d’en anticiper le vieillissement. Avantages : une meilleure maitrise des risques, une maintenance facilitée et des coûts contrôlés.

    Besoin d’un conseil ?

    Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

    Je veux être contacté par un expert

    Ponts, tunnels, centrales nucléaires, barrages, lignes ferroviaires… quelle que soit leur taille, les infrastructures nécessitent une surveillance pointue afin d’en garantir le bon fonctionnement. Si cette surveillance passe par des inspections visuelles régulières, elle peut être complétée par la mise en place d’instruments de mesure automatisés.

    Ces instruments permettent une analyse précise et continue de l’état de l’ouvrage, et donc une meilleure anticipation des éventuelles anomalies à venir.

    Intervenir en amont

    Obligatoire sur les grands barrages et les centrales nucléaires, l’instrumentation concerne tout type d’infrastructures et n’est pas réservée aux ouvrages sensibles. Elle peut être mise en place lorsqu’un désordre apparaît, afin d’en détecter l’origine et suivre son évolution. Mais on peut aussi y recourir pour une construction neuve ou en bonne santé dont on veut pouvoir prévenir les potentielles défaillances avant qu’elles ne soient visibles.

    Il est en effet plus facile de repérer un dysfonctionnement si on connaît bien le comportement normal d’un ouvrage. La phase d’observation destinée à comprendre ce comportement étant relativement longue (environ un an), il est préférable de prévoir en amont l’installation de systèmes de surveillance automatisés (appareils de mesure par exemple).

    L’instrumentation peut également intervenir en phase de conception : sur des chantiers complexes, elle permet de valider les hypothèses de calcul et d’adapter la méthode constructive au comportement réel de l’ouvrage et du sol (selon la méthode observationnelle). A noter qu’elle vise à prévenir les risques sur l’infrastructure elle-même, mais aussi sur les structures avoisinantes.

    Opter pour une stratégie globale

    Plusieurs solutions d’instrumentation existent pour surveiller un ouvrage. Les capteurs globaux fournissent des données générales tandis que les capteurs locaux, positionnés à des endroits stratégiques, permettent d’affiner les connaissances et de déclencher des inspections spécifiques en cas de mouvements inhabituels.

    Globales ou locales, ces données font ensuite l’objet d’une analyse approfondie, ce qui nécessite une expertise pointue. Capitale, leur interprétation déterminera le type d’intervention à réaliser. Sur un grand ouvrage ou un parc d’ouvrages, une prestation globale, comprenant l’inspection visuelle, l’instrumentation et le diagnostic est idéale pour optimiser et sécuriser les projets d’infrastructure.

    Seule une société spécialisée dans la maintenance des infrastructures sera en mesure d’apporter son expertise sur toutes les phases d’un projet.

    Besoin d’un conseil ?

    Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

    Je veux être contacté par un expert
    Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC
       
       
       
       
       
       
       
       

    Ajouter un commentaire