Construction

Le hors-site peut-il être envisagé pour la rénovation énergétique ?

mer 06/04/2022 - 10:18

D’origine néerlandaise, la démarche Energy Sprong propose d’appliquer les méthodes constructives hors site aux projets de rénovation énergétique des bâtiments. Une démarche aux bénéfices multiples, mais aussi très exigeante en termes de conception.

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert

Présentant de nombreux atouts, en particulier de réduction de la durée des chantiers et de l’empreinte carbone des bâtiments, les techniques de construction hors-site ont le vent en poupe face aux enjeux de transition environnemental du secteur. La crise climatique appelle également à une rénovation énergétique d’une très grande partie du parc immobilier français et, là encore, l’approche hors site présente de nombreux atouts.

Le Point de vue de notre expert

Aurélien SALM, Directeur d’Activités Assistance-Patrimoine-BIM Agence Construction & Immobilier Nantes, SOCOTEC

Qu'est-ce que la démarche Energy Sprong ? 

« L’ambition de la démarche Energy Sprong est de favoriser la massification de la rénovation énergétique en s’appuyant sur les modes constructifs hors-site. Originaire des Pays-Bas, elle reste encore relativement méconnue. Elle propose une phase de préfabrication en usine qui précède une phase chantier réduite (1 à 2 semaines par habitation). L’originalité de la démarche réside dans le fait que les locataires restent dans leurs logements au moment des travaux. Les modules sont assemblés en hors-site et viennent ensuite être fixés sur les constructions existantes. Il s’agit généralement d’un module de façade (avec parties vitrées et opaques), d’un module de toiture (souvent associé à du photovoltaïque) et d’un module énergétique (chauffage, ventilation, eau chaude).

Comme pour le Hors-site, Energy Sprong associe plusieurs corps de métiers et impose le « sur mesure ». Les trois modules doivent s’assembler sur le chantier. C’est là une grande difficulté d’Energy Sprong qui porte sur de la rénovation de bâti existant. Or chaque maison, chaque logement, est unique. Avant de lancer la fabrication en usine, il y a un travail rigoureux de prise de cotes à réaliser de chaque élément existant. Un lien peut être fait ici avec le BIM et les mesures en 3D. La préfabrication en usine doit ensuite venir se fixer sur l’existant au millimètre près. C’est un vrai défi car il n’y a pas le droit à l’erreur. Avec Energy Sprong, on est désormais sur des logiques beaucoup plus proches de l’industrie que de l’artisanat. La phase chantier ne se limite qu’à la pose, qui doit être la plus simple et rapide possible, et aux raccordements/finitions. Les aléas de chantier doivent être réduits à quasiment zéro : les camions arrivent, les façades sont posées, tout s’emboîte et on passe à la maison suivante le lendemain. Bien que chaque maison soit différente, il faut dire cependant que la méthodologie de travail est toujours la même : prise de cotes, travail en atelier, pose et raccordement sur site, optimisation de l’ordonnancement et de la coordination, le tout dans une logique de Lean construction.

Quel type de construction est concerné ?

Pour le moment Energy Sprong s’adresse aux maisons individuelles, plutôt similaires (patrimoine du bailleur social). La deuxième étape, qui commence déjà avec des expérimentations en France, porte sur les bâtiments collectifs. La troisième étape portera sur les petits ERP (Etablissements Recevant du Public, scolaire par exemple). Energy Sprong est bien adaptée à des constructions très tramées, très similaires et a priori assez faciles à isoler. Le déploiement en Europe est donc très progressif. Il dépend non seulement de la vitesse à laquelle les acteurs du bâtiment vont adopter une logique industrielle, mais aussi de la capacité des corps de métiers à dialoguer ensemble pour mettre en place cette approche nouvelle et en porter les risques. Ce sont deux évolutions qui sont loin d’être simples.

Quel point de vigilance avec la démarche Energy Sprong ?

La question des risques et leur maîtrise devient alors fondamentale. Les risques sont liés à l’assemblage inédit de compétences d’une part et aux modes de poses non traditionnels des éléments d’autre part. Aucun texte réglementaire (DTU, etc.) ou normatif ne vise actuellement ces points ce qui pose un vrai sujet de conformité réglementaire et de maîtrise des risques. Dès la conception en amont, au moment où l’on s’interroge sur le choix des compétences à associer, la présence d’un expert en maîtrise des risques s’impose. Elle permet de faire les bons choix afin de prévenir les problèmes de non-conformité, les sinistres, mais aussi les risques « sériels » (le fait d’avoir un sinistre qui se répète).

Quel futur pour la démarche Energy Sprong ?

Energy Sprong est un feu vert donné à l’innovation. La démarche ne ferme la porte à aucune solution constructive. Bien au contraire, elle invite les entreprises du bâtiment à s’associer pour inventer de nouvelles solutions pertinentes. Aucun matériau, par exemple, n’est interdit, même si c’est souvent le bois qui est retenu. L’innovation porte sur les matériaux, les modes constructifs, les modes de pose, les équipements techniques, les méthodes...

Energy Sprong concerne aujourd’hui quelques milliers de logements en France. Elle est en train de se structurer dans plusieurs Régions. La démarche a pour vocation de se développer, notamment parce qu’elle s’inscrit bien dans l’ambition de l’Etat à atteindre la neutralité carbone en 2050. »

Les experts de SOCOTEC en rénovation énergétique des bâtiments sont à même de vous accompagner dans l’optimisation de l’ensemble de vos projets. SOCOTEC s’est par ailleurs positionné très en amont du développement des techniques de construction hors-site, afin que nos équipes soient en capacité d’encadrer les risques liés à tous type de projet.

socotec-construction-hors-site

Téléchargez le livre blanc dans son intégralité

socotec-construction-hors-site
.PDF

Téléchargez le livre blanc dans son intégralité

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert
Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC
   
   
   
   
   
   
   
   

Ajouter un commentaire