1 /

    Evaluer les risques psychosociaux pouvant affecter vos salariés

    mar 24/01/2023 - 09:55

    De nombreuses études ont permis de mettre en lumière les risques pour la santé mentale engendrés par les conditions de travail. Ces risques dits psychosociaux doivent être identifiés et faire l’objet d’un dispositif de prévention dédié, dont la responsabilité revient à l’employeur.

    Besoin d’un conseil ?

    Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

    Je veux être contacté par un expert

    En application du code du Travail, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et mentale de ses salariés, en évaluant les risques auxquels ils sont exposés et en prenant les mesures nécessaires pour les prévenir. La thématique de la santé mentale a longtemps été le parent pauvre des dispositifs de prévention, ses causes étant plus diffuses, moins évidentes à évaluer. De nombreuses études ont cependant exposé les liens directs entre l’environnement de travail et des problèmes de santé mentale. Elles mettent en avant les conséquences que certaines situations de travail peuvent avoir sur la santé, mais aussi leurs causes et pourquoi ces risques psychosociaux peuvent parfois être difficiles à détecter. Une étude a par exemple révélé que dans le cadre professionnel, 25% des actifs français devaient cacher leurs émotions ou faire semblant d’être de bonne humeur, 45% devaient se dépêcher ou encore 10% désapprouvaient certaines tâches qu’on leur demandait de réaliser dans le cadre de leur travail.

    Les risques psychosociaux dans le cadre professionnel

    Les risques psychosociaux (RPS) sont définis comme des « risques pour la san té mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental ». Ils couvrent ainsi un éventail de réalités assez vaste et se manifestent de façons très différentes :

    • Stress au travail, qui survient quand les exigences de la situation dépassent les ressources de l’individu,
    • Burn-out ou épuisement professionnel,
    • Harcèlement moral, caractérisé par des agissements répétés visant à dégrader,
    • Agressions verbales ou physiques,
    • Violences au travail,
    • Formes de mal-être, souffrance, malaises ressentis par les salariés.

    Toutes ces situations sont souvent imbriquées, elles ont des origines communes : surcharge de travail, manque de clarté dans le partage des tâches, intensification du travail, mode de management… Elles peuvent entraîner pour le salarié qui les subit des conséquences très concrètes pour sa santé : troubles psychiques, maladies cardio-vasculaires, troubles musculosquelettiques…

    Des études ont également permis de mesurer les conséquences des RPS sur le fonctionnement des entreprises, mais aussi leur coût pour la société avec des phénomènes comme l’augmentation de l’absentéisme et du turnover, l’augmentation du nombre d’accidents de travail ou encore des impacts sur la productivité et la qualité.

    Identifier les causes des RPS

    L’INRS définit le stress au travail comme un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui imposent son environnement et la perception des ressources dont elle dispose pour y faire face. Cela provoque un mal-être qui en s’accumulant peut créer des problèmes psychiques importants. On recense quatre grands thèmes principaux pouvant générer ces situations de stress :

    • Les relations et comportements avec ses collègues ;
    • Les exigences de l’entreprise ;
    • Les exigences du travail ;
    • Les valeurs et exigences du salarié.

    Ces grandes thématiques sont en interrelation constante, plusieurs facteurs psychosociaux s’y entrecroisent, comme l’intérêt pour les tâches à réaliser, l’autonomie, la reconnaissance, les conflits de valeurs ou encore les exigences émotionnelles.

    Etablir un dispositif de prévention pertinent

    Par leur nature multifactorielle, intangible et relevant du sensible, les risques psychosociaux peuvent s’avérer difficiles à appréhender et à en anticiper les conséquences. Cette tâche revient pourtant bien à l’employeur, qui doit intégrer la prise en compte de ces risques dans le Document Unique d’évaluation des risques, en identifiant les facteurs impliqués dans le stress, la violence et le harcèlement, mais aussi en veillant à préserver l’interface vie privée –vie professionnelle.

    Il est également tenu de mettre en place un dispositif de prévention adapté, en agissant directement sur les causes et les sources de RPS, en menant des actions de sensibilisation et de formation, en traitant les individus en souffrance, et en prenant des mesures pour éviter la récidive et l’aggravation.

    Les experts en Santé et Sécurité au Travail de SOCOTEC sont en mesure de vous accompagner dans votre démarche de prévention des RPS. Afin d’identifier de façon la plus précise possible les risques pouvant affecter votre organisation ils disposent d’une palette d’outil : pré-diagnostic RPS, diagnostic socio-organisationnel, étude quantitative ou qualitative… Sur la base de ces analyses, ils vous aident à mettre en place des mesures adaptées. 

    Besoin d’un conseil ?

    Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

    Je veux être contacté par un expert
    Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC
       
       
       
       
       
       
       
       

    Ajouter un commentaire