labellisation d'une école

La mairie de Colombes choisit le groupe SOCOTEC pour labelliser ses écoles, ses crèches et ses commerces

lun 18/05/2020 - 09:20

Le groupe SOCOTEC, acteur majeur du Testing, de l’Inspection et de la Certification, spécialisée dans la gestion du risque sanitaire et le respect des mesures de prévention liées au COVID-19, accompagne la mairie de COLOMBES dans la labellisation de 38 écoles , 10 crèches et 160 commerces afin de relancer la confiance auprès de la population soucieuse des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale édictées par le Gouvernement.

Face au risque de redémarrage de la pandémie et à la nécessaire reprise de l’activité du pays, madame le Maire de COLOMBES (Hauts de Seine), Nicole GOUETA, et le Président des Associations des commerçants de la ville, Pierre Lebrun, prennent les choses en main et se mobilisent très clairement en faveur des habitants et des professionnels de cette ville de 85.000 habitants, 7ème commune d’Ile de France.

Le groupe SOCOTEC a été choisi pour son expérience sur la gestion du risque sanitaire dans des secteurs d’activité variés et pour des établissements publics ou privés, notamment ceux dits sensibles et à risques.

Nos protocoles sanitaires sont éprouvés et notre expérience dans les filières les plus contraignantes en matière d’hygiène, ainsi que notre comité scientifique et technique sont recherchés pour établir les bonnes routines sanitaires dès le redémarrage d’une activité.

La proximité de la ville de COLOMBES avec le pôle économique de La Défense en fait une ville attractive pour de nombreuses entreprises. Les commerces sont nombreux le long de la rue Saint Denis et les colombiens sont comme tout citoyen français après le dé-confinement désireux de reprendre une vie normale.

Avec la ré-ouverture de ses écoles, crèches et commerces, madame le Maire a souhaité démontrer aux colombiens que les lieux de vie sont sûrs et qu’ils peuvent de nouveau retrouver leurs habitudes en toute sécurité. Elle a souhaité faire prendre en charge par la Commune, 50% du coût d’un label et faire un geste fort pour ses écoles et ses commerces, avec une seule préoccupation la santé de ses administrés : «  Nous avons mis en place des mesures exceptionnelles, nous sommes les premiers à l’avoir fait pour rassurer les colombiens et leur permettre de revenir à une vie normale et plus sûre. L’abondement que la Mairie propose au coût d’un label est destiné à aider aussi nos commerces sur le plan économique pour leur permettre d’attirer rapidement les clients et relancer leur activité commerciale. Pour nos écoles, nous ne transigerons pas sur la santé des enfants, des personnels et souhaitons ajuster dès le redémarrage les routines sanitaires utiles à la situation. »

Pour Hervé Montjotin, président du groupe SOCOTEC : « Réinstaller la confiance est capital, tout particulièrement en cette période ou le stress lié au dé-confinement ne doit pas s’installer durablement. Les audits de sécurité sanitaire menés par nos experts visent à évaluer rapidement le risque inhérent à une activité ou un lieu et à établir les recommandations spécifiques obligatoires et celles additionnelles qui vont sécuriser les personnels, les usagers, les clients ou encore les parents s’agissant d’écoles. Nous labellisons de très nombreux sites scolaires partout en France et il apparait que l’affichage du label et la mise en œuvre effective d’un ensemble de mesures de prévention sanitaire strictes, évaluées par un tiers de confiance indépendant est déterminant pour relancer une activité en toute sécurité. L’école est clairement le lieu qui cristallise les peurs car il est difficile de gérer des enfants et poser des contraintes sur des lieux qui ne sont pas prévus pour limiter les contacts. SOCOTEC est un allié de poids pour mettre en place dès le début les mesures de prévention et les protocoles qui vont aider à définir des standards forts pour tous au sein d’une école. Labelliser une école est un geste fort, c’est rendre visible que tout a été mis en œuvre pour limiter la propagation du virus sur un site hautement sensible ».

Pour l’Association du GACI, Mr Pierre Lebrun, et pour Mr Stéphane Joannes, Association des Vallées, présidents des Associations des commerçants de la ville : « La mise en place de pratiques homogènes chez les commerçants de COLOMBES et les établissements municipaux montrent une convergence des pratiques sanitaires optimales et visent à relancer l’attractivité de notre commune. Nous sommes unis et nous positionnons clairement du côté de la solution plutôt que du problème »