En Nouvelle Aquitaine, les équipes SOCOTEC ont proposé aux industriels de la chimie de mutualiser un dispositif d’astreinte pour des prélèvements atmosphériques en cas d’accident

Informations clés

Date : 2022

Client : Industriels basés en Nouvelle Aquitaine

Taille : 20 sites

Lieux : Nouvelle Aquitaine

Contactez nos experts

Jacques COLLET

Responsable commercial à SOCOTEC Environnement

Responsable commercial à SOCOTEC Environnement

Jacques.COLLET@socotec.com

Baptiste DUBEAUX

Directeur d'agence chez SOCOTEC

Directeur d'agence chez SOCOTEC

Baptiste.DUBEAUX@socotec.com

Détails du projet

Dans le cadre de la nouvelle réglementation post-Lubrizol, les sites classés Seveso doivent renforcer leur système de prévention contre le risque incendie.

L’un des aspects les plus problématiques de l’incendie de l’usine de Lubrizol de 2019 a été la dispersion dans l’atmosphère de substances chimiques. La mauvaise connaissance du taux de produits potentiellement dangereux pour la santé des riverains a rendu complexe la mise en place d’un dispositif de prévention efficace.

Afin de prévenir la reproduction d’une situation similaire, le législateur a rapidement réagi et mis en place tout un corpus réglementaire visant à renforcer les mesures de prévention du risque incendie des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Pour les sites avec le classement le plus haut, dits sites « Seveso », dès les premières heures qui suivent un incendie, une série de premiers prélèvements environnementaux doit être réalisée, avec mesure des rejets dans l’atmosphère des fumées, pour détecter la présence de substances potentiellement dangereuses, afin que d’éventuelles mesures sanitaires adéquates puissent être prises immédiatement.

Description des missions confiées

SOCOTEC a été contacté par France Chimie, groupement professionnel du secteur, afin de trouver une solution pour accompagner les industriels concernés dans la région Nouvelle Aquitaine. L’objectif était de proposer une solution d’accompagnement pour une vingtaine de sites répartis sur toute la région.

Système mutualisé d’astreinte 

  • Un technicien de mesures est prêt à intervenir 24h sur 24, 7j sur 7 ;
  • Il peut se rendre en moins de 4 heures sur place, avec le matériel adéquat ;
  • Une fois arrivé, il prend contact avec le centre de sécurité du site, afin de définir les points de mesures. Les échantillons sont ensuite envoyés en laboratoires pour analyse.

Afin de se préparer à l’éventualité d’un incendie, des exercices en conditions réelles sont organisés tous les ans sur chaque installation. Ils regroupent tous les acteurs concernés. Nos intervenants y participent naturellement. C’est l’occasion d’évaluer les particularités du site. 

« Pour les industriels, cette obligation signifie de disposer du matériel et des compétences adéquates, mais aussi de mettre en place un système d’astreinte. A l’échelle d’un site, ce n’est simplement pas réaliste.  SOCOTEC a été le premier organisme à se mettre en capacité de proposer ce genre de dispositif mutualisé, indispensable pour rester en conformité et garantir la sécurité des populations ».

JACQUES COLLET, Responsable commercial Région Nouvelle Aquitaine et Grands Comptes, BU Environnement & Sécurité

Besoin d'être accompagné Contactez-nous

Contactez-nous
Jacques.COLLET@socotec.com
Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC