Construction Immobilier

Être pionnier de la construction bas carbone avec le label BBCA

mar 28/06/2016 - 12:32

Lancé fin 2015, le label Bâtiment Bas Carbone (BBCA) a pour objectif de diviser par deux les émissions de gaz à effets de serre des bâtiments neufs. Y recourir aujourd’hui, c’est anticiper sur les exigences réglementaires de demain.

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert

En France, le durcissement de la règlementation thermique a permis d’améliorer considérablement l’efficacité énergétique des bâtiments neufs. Mais la performance environnementale d’une construction ne se résume pas seulement à ses faibles consommations d’énergie. Elle doit également prendre en compte les émissions de carbone, principale cause du réchauffement climatique dans le monde, et cela sur l’intégralité du cycle de vie.

C’est la raison d’être du nouveau label mis en place par l’Association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone. Une initiative inédite.

Quels bénéfices ?

Mesurant l’empreinte Carbone des bâtiments, le label BBCA complète les dispositifs d’évaluation de la performance environnementale existants (BBC, HQE, etc.). Il s’intéresse aux émissions de CO2 produites par un bâtiment neuf lors des différentes étapes de sa vie : déconstruction (des constructions existantes s’il y a lieu), terrassement, construction, exploitation (limités aux 5 usages de la RT 2012), fin de vie.

Le label BBCA valorise toutes les pratiques bas carbone à la construction (mixité intelligente des matériaux, sobriété de la conception…) et en exploitation (énergies faiblement carbonées, énergies renouvelables…). Il prend également en considération les bénéfices du stockage carbone des matériaux biosourcés (bois et/ou isolants d’origine végétale) ainsi que les efforts accomplis en matière d’économie circulaire (recyclabilité des matériaux, déconstruction ou transformation du bâtiment).

Label BBCA

Bien que non obligatoire, le label BBCA anticipe les exigences réglementaires de demain. La future réglementation « Bâtiment Responsable », opérationnelle à l’horizon 2018-2020, devrait en effet intégrer les émissions de gaz à effets de serre. L’obtention du label permet ainsi au maître d’ouvrage d’assimiler les bonnes pratiques pour concevoir des bâtiments bas carbone et de démontrer son engagement face au défi du changement climatique.

Comment obtenir le label ?

S’appuyant sur un référentiel élaboré par le CSTB, le nouveau label est attribué par des organismes certificateurs (Certivéa, Cerqual et Promotelec Services). C’est au maître d’ouvrage d’en faire la demande. Pour cela, il doit s’entourer d’un AMO ayant suivi la formation « Référent label BBCA » délivrée par Certivéa. Ce dernier est reconnu pour sa maîtrise des exigences du référentiel et du processus de labellisation, ainsi que pour la fiabilité de l’évaluation à produire. Il accompagne le maître d’ouvrage tout au long de la démarche.

Le label BBCA est délivré seul ou en association avec une certification d’ouvrage (NF Habitat, NF habitat HQE™, Label Promotelec Habitat Neuf, NF HQE™ Bâtiment tertiaire). À noter que Cerqual délivre le label uniquement s’il est adossé à l’une de ses certifications (NF Habitat, NF habitat HQE™).

L’obtention se fait en deux étapes : un label provisoire en fin de conception (DCE) et un label définitif en fin de réalisation (DOE). En vigueur depuis mars 2016 pour le logement collectif et les bureaux, il devrait s’étendre à d’autres typologies de constructions et à la rénovation.

Besoin d’un conseil ?

Laissez-nous vos coordonnées afin qu’on puisse vous rappeler.

Je veux être contacté par un expert
Pour rester informé, abonnez-vous à la newsletter SOCOTEC
   
   
   
   
   
   
   
   

Ajouter un commentaire